Petit point sur... le Hakama


Le hakama est un des vêtements traditionnels japonais. C'est un pantalon large plissé (cinq plis devant et deux derrières), avec un dosseret rigide qui maintient le bas du dos. Il se noue autour de la taille grâce à quatre bandes de tissus.


Il trouve son origine dans le Japon médiéval où il était porté par les nobles, hommes ou femmes. Il est aujourd'hui porté principalement dans les arts martiaux mais pas uniquement, comme vous pourrez le découvrir plus bas...


En aïkido, il se porte à l'Institut à partir du shodan (ou premier niveau de ceinture noire), ou à partir du 3ème kyu pour les pratiquants du cycle.

Certains arts traditionnels japonais, particulièrement le théatre (kabuki, bunraku...), requièrent pour les acteurs et conteurs de porter des hakamas ornés de motifs sobres.


Les petits garçons revêtent un hakama lors des cérémonies traditionnelles pour leurs 3, 5 et 7 ans. Les petites filles, quant à elles, paradent en kimono.


Le hakama est aussi le vêtement traditionnel du marié au Japon. En règle général, un homme lors d'une cérémonie formelle porte un hakama de cérémonie.





Des hakamas de cérémonie sont portés par les jeunes archères lors de la cérémonie qui célèbre leur entrée dans la 20ème année.



Un certain type de hakama (sans soutien dorsal), uniquement vermillon, est porté dans les sanctuaires par les jeunes prêtresses des temples shintoïstes.

Le hakama bariolé est aussi le vêtement des jeunes étudiantes lors de la cérémonie de remise de leur diplôme universitaire.



En hakama, la première fois

- Moi, la première fois, je suis arrivée au cours, j'avais juste eu le temps de le déballer et de couper les fils, je venais juste de le recevoir ; pas le temps de l'essayer avant. Et le cours a débuté par du suwari waza! Ouf, globalement, tout a plutôt bien tenu !

- Moi c'était à Mèze, c'était plutôt une séance d'essayage avec le hakama d'un géant. Ca me paraissait improbable mais ce qui m'a le plus marquée c'est l'emprise du obi. Et le reste allait venir...

- Plus sérieusement, ça t'a fait quoi ?

- J'ai trouvé ça trop cool !

- Ca veut dire quoi "trop cool" ?

- Ben j'avais tellement l'impression que c'était spécial, que j'allais pas y arriver. Et finalement ça a été naturel. Enfin presque. Et toi ?

- Alors c'est quand même intime comme question... ça a interrogé ma posture et plus précisément la contenance de mon corps.

- Tu peux développer ?

- Je peux mais je sais pas où on va...

Et là je lui explique, elle regarde en l'air et me dit:

- Non, non, mais c'est juste que je sais pas comment écrire ça!

Et bien, vous verrez quand vous aurez à en faire l'expérience!

On voudrait quand même ajouter que, pour chacune de nous, porter le hakama est associé à ceux qui nous ont guidées dans le choix du obi et du hakama, dans la façon de les vêtir et de se les approprier.MERCI !

Violaine et Béatrice


INSTITUT FRANçAIS D'AÏKIDO

Retour en haut

© 2020 par Institut Français d'Aïkido